Etudes de psychologie: quels débouchés ? Que penser ? Que faire ?

par Heïdhi

Bonjour à vous !

 Que vous soyez âgés de 18 ans ou de 70 ans cet article est fait pour vous!

Que ça soit pour reprendre vos études, pour votre culture générale, pour mieux conseiller vos enfants dans leur orientation, ou simplement car vous venez d’avoir votre bac et que vous cherchez une orientation, un métier qui vous passionnera.

Alors aujourd’hui nous abordons une question fondamentale dans la question des études en psychologie, c’est à dire que fait-on après les études en psychologie ? Quels sont les débouchés après un master ou une licence en psychologie ? Y a t-il des postes à pourvoir après avoir fais des études en psychologie ? Est-ce que l’on trouve du travail ?

Oui effectivement ça fait énormément de questions qui doivent se bousculer dans votre tête et je le comprends tout à fait.

Je suis passé par là et c’est un vrai labyrinthe alors pour cette raison, je souhaite vous apporter un petit éclairage le plus « objectif » possible afin de vous aider à y voir plus clair, entre ce que les médias vous disent, les témoignages des autres étudiants, ce que vous voyez sur les réseaux et tout ce qui peut venir perturber votre vision des choses.

Si vous vous intéressez à la psychologie c’est qu’il y sans aucun doute une passion qui bouillonne en vous. Un quelque chose au fond de votre coeur qui vous tourne vers cette discipline. On dit qu’on ne se retrouve jamais en étude de psychologie par hasard. Donc cette discipline suscite votre interêt et je vous comprends totalement, j’en suis moi-même passionnée.

Vous vous voyez aider les gens, les comprendre, les aider à avancer. Oui effectivement c’est de ça dont il s’agit mais allons y voir de plus près car c’est bien plus complexe que cela peut paraitre en réalité.

Vous êtes sur Idées osez donc vous vous doutez bien, que vous n’allez pas lire la même chose que sur la majorité des articles sur le sujet. J’aborde une toute approche et bien sûr avec une vision complètement osées afin justement de réveiller vos propres idées ! 🙂

Allez c’est parti! Je vais vous aider à y voir plus clair, on va aller creuser un peu au fond de vous. Vous verrez où je veux en venir… ( Je vous invite à lire l’article jusqu’au bout pour comprendre le cheminement de pensée qui va vous aider à y voir plus clair :-)).

via GIPHY


1) Pourquoi voulez-vous étudier la psychologie ?

La question la plus fondamentale selon moi et de vous demander quelles sont les raisons qui vous motivent à faire des études de psychologie. En effet, il existe apparemment (mythe ou réalité, je l’ignore) un nombre conséquent d’étudiant en première année de psychologie qui ne savent pas pourquoi ils sont là. Ils n’ont pas choisi cette discipline alors ils se retrouvent un peu là, parachuté et dans l’attente que quelque chose se passe.

Vous allez me dire, qu’il n’y a aucun mal à découvrir certes, c’est vrai mais il me semble qu’il soit plus judicieux de savoir un minimum pourquoi on fait les choses  pour déjà ne pas perdre de temps et pour savoir où l’on va. Alors oui, j’entends bien certaines personnes se cherchent et ont besoin de voir de nombreuses choses avant de savoir qui leur va, je suis d’accord. Simplement je conseille vivement de se poser un minimum de question avant d’entamer des études et notamment celle en science humaine.

Ce sont des études très particulières, pour lesquelles il y a parfois de nombreuses croyances qui s’avèrent complètement erronnées quand on découvre vraiment ce qu’il en est.

Alors je vous pose à présent la question pourquoi voulez-vous faire des études de psychologie ?

Savez-vous un petit peu comment cela se passe ? Quels sont les matière étudiées ? Qu’est-ce que l’on y fait exactement au quotidien ?

Et surtout connaissez vous l’objectif de la psychologie ? A quoi elle sert ?  Pour que vous puissiez savoir si cela peut correspondre à vos attentes et vos aspirations.

Je vous invite donc à prendre une feuille et un papier et à noter les réponses.

1.1) Pourquoi est-ce important de vous poser cette question ?

Pourquoi cette question est-elle importante alors que vous souhaitez surtout savoir si il y des débouchés dans ce domaine d’étude ? Cette question me paraît pertinente puisque tout dépendra beaucoup de votre motivation vis-à-vis de cette discipline pour trouver du travail ensuite.

En effet, il y a des secteurs de la psychologie qui sont effectivement bien plus célèbre que d’autres et bien plus saturés que d’autres. Donc déjà si vous arrivez à savoir pourquoi vous souhaitez étudier la psychologie et à savoir ce que vous souhaiter faire ensuite de ces connaissances,  vous pourrez plus ou moins savoir ou vous voulez aller. Et donc si des débouchés sont possibles.

Cette question est importante car elle permet également de mettre en avant votre motivation et votre implication envers cette discipline. Avoir un « pourquoi » est important est cela dans tout domaine de vie. En effet, si vous ne savez pas pourquoi vous faites les choses, vous aurez tendance à abandonner plus vite.

Si vous avez une réelle envie, vous serez normalement beaucoup plus persévérant. Et le fait également de s’interroger sur cette question, permet  d’avoir un réel questionnement, une maturation sur son projet. Et de reconnaitre ce que l’on appelle une « motivation intrinsèque » c’est-à-dire une motivation (une envie, une force morale) qui vient réellement de vous et non de votre environnement.

Vous ne pourrez peut-être pas avoir la réponse immédiatement, mais cela restera dans un coin de votre tête et la réponse se débloquera ensuite. Donc voilà pour quelle raison je vous invite en premier lieu à vous interroger un peu sur vos envies et vos motivations vis-à-vis de cette discipline.

1.2) Comment pouvez-vous savoir si cela va vraiment vous plaire ?

Alors tout d’abord félicitation si vous ou votre enfant avez joué le jeu  de la première question !

Alors maintenant que vous savez pourquoi vous souhaitez étudier la psychologie, vous allez me dire ok et après ?

Oui, nous y arrivons. Eh bien après je vais vous inviter à aller faire des recherches sur le sujet pour vraiment savoir si ça peut vous plaire.

En effet, vous avez surement des croyances vis-à-vis de la psychologie, vous croyez peut-être que vous pourrez postuler à Esprit criminel d’ici 5 ans (lol) ou que vous allez étudier les crimes ou ce qui se passe dans la tête de vos proches.

Eh bien non pas vraiment, désolé si j’écrase quelques mythes mais non. Etudier la psychologie va vous emmener à découvrir des disciplines et des modes de pensées très différent de la société et de la majorité des gens. Donc si dés le départ vous ne vous attendez pas à cela vous serez déçu en première année.

Alors je vous invite donc à rechercher des informations au maximum, à discuter avec différents étudiants de psychologie, à aller poser des questions sur les pages Facebook des étudiants en psychologie (quelques soit l’université), à regarder des vidéos qui en parle, à regarder des reportages sur les auteurs, à connaitre quelques auteurs mais surtout à connaitre ce qu’ils pensent et ce qu’il propose.

Alors bien sûr il n’est pas évident de trouver toutes ces informations et de plus des informations fiables, pour cette raison voici déjà dans quelques ressources que j’ai  trouvé pertinentes sur le sujet:

En vidéos:

Les racines philosophiques de la psychologie.

La psychologie expérimentale. 

 – Voici des témoignages vraiment intéressants concernant la  psychologie:

Ma licence 1 de psychologie. 

Les études en psychologie. 

La fac de psychologie

Quand t’es psy 

Les articles :

Les livres:

Réussir sa licence de psychologie. 

100 Fiches pour réussir sa licence en psychologie. 

(PS: Les liens ci-dessus concernant les livres sont des liens affiliés en partenariat avec Amazon, ainsi si vous achetez ces livres en cliquant sur ce lien, j’aurai une petite commission ☺).

1.3) Les erreurs et les fausses croyances à éviter.

Il y a de nombreuses erreurs qui sont faites concernant le métier de psychologue et l’objectif de la psychologie. Cela est d’ailleurs illustré de manière superbe dans la vidéo:  Quand t’es psy .

Pour cette raison, il est important de comprendre que il y a beaucoup d’informations erronées qui circulent sur internet, entre les avis des uns, les opinions des autres, les mauvaises expériences de celui là, la merveilleuse expérience de celui-ci. Il est important que vous puissiez vous faire votre avis.

Que vous puissiez juger vous-même de ce qui vous semble correspondre le mieux à votre vision.

Car trop d’information tue l’information et au bout d’un moment vous n’arriverez plus à penser, ni à vous décidez.

Et vous risquez de laisser tomber votre projet et ça serait vraiment dommage.

via GIPHY


2) Ce que la société nous indique sur les débouchés .

2.1) La politique, la société, les gens, quelle est la tendance ?

Alors la tendance,  ce que tout le monde nous dit, l’idée générale c’est que : il n’y a pas de débouché en psychologie. Ce n’est pas un emploi qui rapporte de l’argent. C’est un domaine d’activé qui est saturé. Vous allez avoir beaucoup de mal à trouver un travail après. Et vous allez faire 3 ans ou 5 ans d’études pour rien. Ect… Voici les idées générales.

Effectivement je vais mettre certaines informations à jour, en effet nous sommes actuellement en Août 2018 (il se peut que vous tombiez sur cet article quelques années plus tard, vive l’intemporalité d’internet 🙂).

Mais à ce jour une sorte d’élection a été mise en place par le gouvernement à partir de la L1 à travers le plan étudiant. Ainsi, pour rentrer à l’université et non pas uniquement pour la psychologie, maintenant il faudra s’inscrire par le site internet parcours sup.  Et donc il ne sera plus possible comme avant de s’inscrire tout simplement et d’être pris, les universités vont en partie choisir les élèves.

Donc cela est une information importante à savoir, ce qui réduit effectivement le fait de pouvoir rentrer facilement en L1 de psychologie ou d’autres disciplines d’ailleurs. Alors effectivement cet aspect va rendre encore plus compliqué l’accès à l’emploi du métier de psychologue, il faut le savoir.

L’avis de la majorité des gens et qu’il n’y pas de travail. Cependant, la réelle difficulté est qu’il va y avoir quelques places mais cela sera souvent du temps partiel,  et des contrats à temps partiel à cumuler pour pouvoir se faire un salaire complet. En effet, les entreprises et les structures (hôpitaux, crèches, écoles, petite entreprise etc…) recrutent peu de psychologues.

Souvent, car elles n’ont pas le budget pour se payer les services d’un psychologue alors que pour de nombreuses  structures elles reconnaissent l’importance et l’utilité qu’un psychologue pourrait leur apporter. Il y a avant tout (selon moi) en partie, un très grand frein lié à l’argent, au budget.

Donc tout ceci, il est important de le savoir cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de travail, simplement qu’il y a du travail en petite quantité, peu de place en tant que salarié à temps complet ou en CDI. Donc après l’obtention du titre de psychologue (après le master) il est possible d’être dans une situation précaire durant quelques temps.

Ce n’est effectivement pas évident, il faut le reconnaitre.

Cependant, ce que les gens pensent et ce que dit la norme et les représentations sociales (concepts très important en psychologie sociale) ne doivent pas forcément devenir votre vérité. Je vous invite donc à vous renseigner au maximum et à ne pas vous fier uniquement à ce que la « société  » vous dit .

Aborder un esprit critique et savoir remettre en cause ce qui est énoncé est l’une des compétences à développer en étude de psychologie je vous invite donc à commencer à l’appliquer dés maintenant dans le choix de votre poursuite d’étude.

2.2) Et VOTRE volonté, VOTRE passion, VOTRE psychologie dans tout ça ?

Alors bien évidemment, il y a ce que les gens disent, ce que vos proches pensent sur le sujet et votre propre avis.

Que souhaitez-vous vraiment ? Est-ce que vous souhaitez vraiment apprendre et étudier cette discipline ? Est-ce que vous souhaitez vraiment approfondir vos connaissances dans le domaine humain ? Est-ce que vous voulez devenir psychologue? Ou faire 3 ans d’études pour acquérir les connaissances et ensuite changer de filière ? Vous souhaitez simplement apprendre pour le plaisir ? Alors que souhaitez vous vraiment ?

En fonction de votre volonté à vous investir l’importance des débouchés ne sera pas la même.  Alors je vous invite à prendre en compte tous les variables pour vous décider. Avoir une vue d’ensemble avant de décider de vous lancer dans ce cursus.

En effet, c’est vous qui allez étudier, c’est vous qui allez aller en cours n’est-ce pas ? Donc il n’y que vous qui pouvez vraiment savoir si cela peut vous plaire. Bien sûr avoir le soutien de ces proches est important, mais il en va de vos études et c’est pour ça que ce blog existe, il est important d’oser FAIRE VOS CHOIX.

Vos choix ne pourront pas toujours plaire à tout le monde, mais il me semble que le plus important est de s’épanouir dans ce que l’on fait, même si cela peut-être difficile, si cela vous plaît vous ne lâchez rien, qu’en pensez-vous ?

Alors il est important que vous puissiez savoir, VOUS , ce que vous souhaitez, avant de savoir si les « gens » ont raison ou tord.

2.3) Comment faire si vous souhaitez passer au-delà de ce que l’on entend ?

Bien sûr, si malgré tout ce que j’ai pu vous annoncer précédemment, vous êtes toujours motivé à en savoir plus et cela même si tous vos proches vous indique le contraire. Alors je vais vous inviter à croire en vous.

Á expliquer à vos proches que c’est quelque chose qui vous tient vraiment à coeur pour lequel vous avez une vraie motivation. Et justement je vous ai invité à écrire en premier lieur votre réponse à savoir pourquoi vous souhaitez faire ces études. vous pourrez donc leur expliquer plus facilement ce qui motive votre choix et votre volonté et qu’il ne s’agit pas que d’une idée légère. Et que vous avez réfléchi au sujet.

Je vais également vous inviter à déconstruire tout ce que l’on vous à toujours dit sur la psychologie et à aller vous faire votre propre opinion, faites vos recherches, essayer de vous renseigner auprès de personnes qui ont déjà avancé dans le cursus, des personnes qui sont investies et passionnée par cette discipline. En sachant que chacun bien sûr,  aura sa propre perception de la psychologie vous aurez surement des avis différent, ça sera à vous de décider ensuite.

Donc comment passer au-delà de ce que vous entendez ?  Faites un maximum de recherches, poser toutes les questions que vous souhaitez, chercher des réponses et faites votre propre avis. Bien sûr poser aussi des questions sur les avantages mais aussi les inconvénients, il faut connaitre les deux pour prendre une décision au plus juste.

Car il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décision en soi, débuter un cursus en psychologie vous apportera toujours !

Le monde est rempli d’humain, alors des études en psychologie vous permettront de toute façon, de mieux comprendre le monde qui vous entoure et également vous-même.

via GIPHY


3) De multiples possibilités de créer de nouveaux métiers.

3.1) Qu’est-ce qui me permet d’avoir cette conception ?

Après avoir travaillé dans de nombreuses entreprises, après avoir fait du bénévolat durant mes études de psychologie, après avoir discuté avec beaucoup de monde. J’ai observé une chose, le monde à besoin de plus d’humanité et de relations humaines plus approfondies. En effet, dans beaucoup d’entreprises, il y a de gros problèmes de  communication, des problèmes de groupe, d’apprentissage, de formation etc…

Certains managers ne savent absolument pas gérer l’aspect humain de leur équipe. Il y a souvent de la souffrance au travail ou de la solitude. De nombreux problèmes d’équipe etc…

Ainsi, de par mon expérience et mon regard sur le monde, je pense sincèrement qu’il y a beaucoup de choses à faire, à créer auquel on ne pense pas vraiment. Il y a des domaines dans lequel un psychologue peut apporter ses compétences, nous n’y pensons pas toujours (le psychologue peut apporter une vrai valeur ajoutée: aider dans le domaine de l’éducation, du soutien scolaire, dans le domaine des entreprises, dans le domaine des hôpitaux, des maisons de retraite,  etc…).

Beaucoup de personnes rencontrent des problèmes pour lequel la psychologie peut réellement aider. Simplement c’est une discipline jeune qu’il faut encore développer. C’est un champs tellement vaste qu’il est parfois difficile de penser à tout ce qu’il est possible de faire avec ces connaissances.

3.2) Qu’est-ce qui va vous permettre de tester et d’observer cela ?

Bien évidemment, je ne vous demande aucunement de croire mes propos. Je suis loin de détenir quelque vérité que ce soit.

Simplement, c’est une conception que j’ai et qui s’avère assez pertinente lorsque que l’on côtoie des personnes de milieux différents. De nombreuses problématiques reviennent souvent et il n’y a personne pour proposer un service qui pourrait les résoudre alors c’est pour cela que créer de nouveaux métiers et totalement possible quand on a fait un cursus en psychologie et que ça soit avec la licence (3 ans ce n’est pas rien, on développe des compétences) ou avec un master.

Bien sûr la pratique et le suivi des thérapies reste réservées et protégées aux personnes titulaire du master et du titre de psychologue.

Partout où il y a de l’humain, la psychologie peut y apporter une compétence.

Je vous invite donc à aller expérimenter et tester ce que je vous énonce. Si vous le pouvez aller faire du bénévolat. Discuter avec les gens de votre quartier, votre voisin, des inconnus dans la rue. Et vous verrez.

Surement des problématiques vont ressortir, les personnes vont vous indiquer qu’elles rencontrent tel ou tel problème et une autre aussi etc… Bien sûr vous n’avez pas la possibilité de faire une étude scientifique sur la question, mais je vous invite déjà à expérimenter, à parler aux gens pour connaitre leurs besoins, leur difficultés,  et je suis sûr que vous verrez qu’un psychologue avec toutes ces connaissances pourrait vraiment aider dans différents secteurs et à différents niveau.

via GIPHY


 4) Mais au final que peut-on conclure: y’a t-il  des débouchés ou il n’y en pas ?

Dans cet article je vous ai montré un cheminement de pensée pour vous aider à y voir plus clair et à essayer de prendre en compte tous les paramètres qui sont susceptibles de venir perturber votre vision des choses.

Il est un concept très important en psychologie qui stipule que: « tout est une question de perception » à partir de ce moment et avec les élèments que je viens de vous apporter je vous laisse décider de quelle est la réponse.

Alors même si ce n’est pas l’objectif principal de cet article, je sais que mes propos vont nécessairement vous influencer, cependant mon objectif et de vous aiguiller, de vous inviter à regarder les choses sous un autre angle. De jouer un peu le rôle d’une boussole. De vous informer de ce qui se passe au coeur de l’action et quand on a fait le saut d’étudier la psychologie.

Mon objectif était donc de vous renseigner, de vous apporter à la fois un témoignage sur la manière dont je le perçois et à la fois à vous aider à faire votre propre avis et à mobiliser vos propres ressources pour trouver une réponse.

Car il n’y a pas de réalité en soi, il y a des perceptions de la vie, d’une situation, donc sur ces dernières lignes je vais quand même vous donner mon point de vue :-).

Selon moi, les débouchés sont possibles: vous avez la possibilité de vous mettre à votre compte (quand vous avez obtenu master) et d’utiliser vos connaissances en psychologie pour répondre à une problématique. En effet ouvrir son cabinet et être psychologue c’est possible mais il y a d’autres façon d’être à son compte.

Vous avez la possibilité d’être consultant auprès des entreprises, de proposer des services spécifique à des particuliers, vous avez la possibilité de vous associer avec des collègues. De travailler dans l’humanitaire, de travailler dans tous lieux ou il y a de l’humain et du social.

Oui, c’est vrai les choses ne sont pas si simples. Mais bien évidemment je pense qu’il faut OSER!

Alors j’espère que cet article vous a plu, qu’il a pu vous apporter un éclairage sur toutes les questions que vous vous posiez.

Et que j’ai pu vous aider. Je vous dis donc à très bientôt. Et n’oubliez pas d’avoir des idées osées !

Heïdhi.

via GIPHY

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.