Rencontrez-vous des problèmes de communication ?

par Heïdhi

Bonjour! Bonjour!

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un problème qui touche de nombreuses personnes : les problèmes de communication.

Alors pour y avoir réfléchi longuement, je tente de vous apporter une solution pour vous aider à mieux cerner les problèmes que vous rencontrez avec les autres dans votre quotidien.

En effet, souvent on se prend la tête avec notre entourage, la famille, le chéri, les collègues ou les amis. Et franchement ça va bien 5 minutes mais au bout d’un moment quand cela devient constant et même quotidien. Ce n’est plus possible il faut trouver des solutions.

Il est donc temps de se poser des questions et de comprendre vraiment d’où vient le problème est qu’est-ce qui se passe exactement ? Qu’en pensez-vous ? 

Car qu’on le veuille ou non, mine de rien ces petites prises de tête par-ci ou par là, nous pompe énormément d’énergie aussi bien physique que psychologique.

C’est ce qu’on exprime très bien, avec cette magnifique expression super-tendance : « Non mais là je suis au bout de ma vie ! ».

Je la trouve juste magique comme expression car elle nous exprime clairement que là, en fait on ne peut plus !

On arrive au bout (même si entre nous le bout de notre vie est sûrement encore bien loin) mais en tout cas elle indique clairement que là, on en a marre, d’en avoir marre.

 Quand vous vous rendez compte, que vous ne passez pas un jour sans vous disputer avec quelqu’un.

 Qu’il n’y a pas un jour, ou ne vous sentez pas incompris.

 Qu’il n’y a pas un jour ou vous vous demandez si tous les autres sont stupides ou si alors vous êtes carrément dans votre « monde ».

 

Alors c’est qu’il y a donc bien un problème de communication qui a fait irruption dans votre vie depuis un petit moment. Et nous allons justement tenter de comprendre qu’est-ce qui se cache derrière cela et bien sûr grâce à la psychologie.

Comme je vous l’avais présenté dans mon précédent article: « À ce qu’il paraît la psychologie ça ne sert à rien »  je vous ai présenté les différentes spécialités de la psychologie ainsi que leurs usages. Tout en rappelant que je souhaite éviter absolument la psychologie de comptoir.

Je souhaite simplement partager des connaissances issues de la psychologie pour vous aider dans votre quotidien.

Je précisais également  que la psychologie sociale, plus particulièrement , pouvait être un bon outil pour penser et comprendre nos problèmes de communication au quotidien. Et notamment concernant les problèmes que nous rencontrons avec les autres dans tous les secteurs de notre vie.

Vous avez des problèmes de couples récurrents ?

Des problèmes dans votre travail ou encore avec votre chat ?

OK, alors attention, j’enfile mes lunettes de psychologie sociale….

Alors quand vous rencontrez des problèmes avec les autres, il s’agit souvent de disputes, de désaccord ?

Du style :

 « Je lui dis A et il me répond Z ? »

Ou :

 « Je ne comprends jamais ou il veut en venir ?

On est d’accord, on est bien sur des problèmes de compréhension que ça soit de vous ou de l’autre personne ?

Cela peut s’englober dans ce que l’on peut résumer par des problèmes de communication.

Bien sûr tout n’est pas toujours lié à cela, il peut y avoir d’autres problèmes plus profonds et moins simples à repérer. Mais souvent beaucoup de problèmes sont liés à des problèmes de communication que l’on peut soi-même comprendre et améliorer ensuite.

Il y a plusieurs théories sur la communication en psychologie sociale qui sont toutes aussi importantes les unes que les autres mais surtout complémentaires. Mais nous allons surtout nous intéresser à celles qui vont vous aidez à comprendre vos problèmes et comprendre d’où ils viennent et comment vous pouvez les résoudre au mieux.

Comment résoudre mes problèmes de communication ?


1) Pour trouver des solutions à un problème, je crois qu’il n’y a pas de secret il faut y réfléchir, vous êtes d’accord avec moi ?

2) Donc si on doit y réfléchir, il faut donc prendre en compte tous les éléments qui posent problème.

Et c’est en cela, que la psychologie sociale va vous aider, elle va nous permettre de prendre connaissance de nouveaux éléments dont nous n’avions pas encore conscience.

Et ensuite en repensant à nouveau aux problèmes avec ces nouvelles connaissances, ce nouveau regard, nous allons pouvoir arriver à trouver des solutions.

 1) Les étapes pour réfléchir au problème :


1) La plupart du temps quand vous avez des disputes c’est plutôt :

  • Dans votre vie de couple ?
  • Dans votre vie professionnelle ?
  • Dans votre famille ?
  • Avec tout le monde sans exception ?

2) Lors des disputes est-ce que qu’il y a des échanges entre vous ? Chacun se répond ? Ou alors dès que l’un de vous est agacé, le silence s’installe ?

  • Il y a des échanges très vifs, tout le monde parle en même temps ?
  • Cela dépend des sujets de conversation ?
  • Dès qu’il y a un désaccord plus personne ne parle ?

3) Est-ce qu’il vous arrive de vous remettre en question ? De vous vous demandez si vous avez peut-être été agressif (ve) ? Ou si vous avez peut-être mal dit les choses ? (Aller on est entre nous, on peut tout se dire 😉).

  • Oui
  • Parfois
  • Non,
  • Jamais, surtout pas.

 Voilà 3 petites questions qui vont vous permettre de poser les bases de votre réflexion. Et de vous positionner et de réfléchir à comment se passe la plupart du temps vos disputes et avec qui elles ont lieu.

 2) Les nouvelles connaissances à prendre en compte.


1) Pour qu’il puisse y avoir une bonne communication entre des individus il est important que le message que vous transmettez puisse être bien compris par la personne à qui vous parler.

Cependant, des fois, la communication ne va pas se passer correctement puisqu’il va y avoir des parasites c’est exactement comme lorsque l’on essaie de capter une station radio.

Cela va nécessiter certains essais pour capter la bonne station, eh bien là c’est pareil.

Je vais vous donner un exemple précis, si vous appelez un ami sur son portable à 3H du matin alors qu’il se trouve en boîte de nuit, il y aura sûrement :

– de la musique en bruit de fond,

– peut-être un manque de réseau,

– ou encore le fait que votre ami soit un peu pompette et qu’il ait pris un bain de champagne.

Vous avez toutes les chances pour que votre message ne soit pas très clair pour lui, vous êtes d’accord ?

Donc, nous sommes exactement dans le même cas quand nous parlons avec une personne et cela est pareil que ça soit en face à face ou par mail, ou par sms.

Car en réalité la communication humaine c’est vraiment super-compliqué!!

  • Donc si vous rencontrez beaucoup de disputes dans votre travail, il se pourrait qu’il y ait des problèmes liés au manque d’éléments paraverbaux (Modèle systémique de Palo Alto, 1951).

Alors je m’explique les éléments paraverbaux, c’est tout ce que qui va accompagner votre message et qui va permettre à l’autre de comprendre ce que vous voulez dire: comme le son de votre voix, l’intonation que vous prenez, mais surtout votre gestuelle, l’expression de votre visage, votre posture.

Ainsi au travail n’oublions pas qu’il y a d’autres éléments parasites qui vont aussi venir perturber votre communication tel que : le stress, la surcharge de travail, ou le manque de rencontre en face-à-face pour discuter, souvent tout se fait par mail ou par téléphone et on ne peut donc pas voir les éléments paraverbaux.

La visio-conférence est d’ailleurs un bon compromis. Donc, on en revient avec votre ami qui est un peu pompette, eh bien là c’est un peu pareil non pas que vos collègues boivent du champagne toute la journée, mais simplement qu’ils sont eux aussi distraient par leurs pensées et les aléas de leur quotidien.

Je crois que quand on voit les choses sous cet angle-là, déjà cela permet de nous amener à plus de tolérance et à plus de légèreté car à présent si votre collègue ne comprend pas votre message ou votre mail ou ce que vous dîtes alors imaginez-le, en train de prendre son bain de champagne comme ceci:

Et je suis sûr que vous aurez plus tendance à en rire qu’à vous énerver.😉

Donc bien sûr les choses peuvent être plus graves que ça. Nous sommes d’accord.

Cependant dans un premier temps, cela permet de comprendre que le contexte de la communication et le fait que l’autre personne ne puisse pas vous voir ou vous entendre. Va augmenter les parasites dans votre échange. Et que donc que vous ayez des désaccords et que vous ne vous comprenez pas.

  • Si vous vivez de nombreuses disputes dans votre vie personnelle, famille, ou couple, cela peut être causée par des émotions très fortes. Dans ce cas-là, ce qui peut vous causer du tort et provoquer des disputes très désagréable. Alors,  la gestion émotionnelle serait une très bonne piste d’amélioration.
 Il y a deux types de manière d’échanger avec les autres c’est ce qu’on appelle :

– L’Interaction symétrique : dans ce contexte-là tout va bien, c’est-à-dire que vous considérez la personne qui est en face de vous comme une personne égale et elle aussi. Vous avez les mêmes codes, j’entends par là, les mêmes façons de parler, de concevoir les choses, donc tout va bien, c’est notamment le cas dans une relation avec votre meilleur(e) ami(e), ou votre meilleur collègue. (Théorie de Bateson, 1936).

Ou

– Interaction asymétrique : et c’est là que nous rencontrons un problème. En effet, dans ce cas, les personnes qui communique s’enferment dans des rôles et contre rôles (Théorie de Bateson, 1936).  Mais pour résumer cela signifie que chacun va rester sur ses positions en fonction du rôle qu’il doit avoir, s’il est le chef, il se comporte comme un chef, sans essayer de comprendre l’autre et la place de l’autre. Il n’y a plus de rapport d’égalité, chacun reste à sa place et souhaite avoir à tout prix raison. Ce type de relation à lieu souvent dans les relations: parents/enfants, dans les relations entre les patrons et les salariés.

Donc quand vous comprenez que cette relation peut-être la cause de vos problèmes de communication, vous pouvez donc mieux comprendre d’où vient le problème.

Et donc ensuite, de vous permettre de changer votre manière de dire ou de faire les choses, vu que vous pouvez comprendre le nœud de la communication.

2) Il est important que chacun se parle, pour dénouer le problème.

Pour obtenir une réelle communication, il est important qu’il y est du Feed-Back (Théorie de l’école de Palo Alto). Feed-back que l’on peut traduire par un ressenti en retour.

Le feed-back est essentiel à tous les niveaux, l’expérience de Leavitt et Mueller en 1951, en particulier montre l’importance d’avoir une réponse quand on parle.

Cette expérience montre que quand une personne parle et qu’elle n’a pas de réponse, il lui est très difficile de savoir ce qu’il en est, il est très compliqué qu’elle puisse savoir ce qui se passe réellement.

Et surtout elle peut se sentir très mal à l’aise. Alors si souvent dans vos relations avec votre entourage, vous avez tendance à ne rien dire sachez que cela peut-être la cause des disputes.

Il est important de donner une réponse à la personne qui nous parle, pour lui faire connaître notre ressenti, savoir ce que l’on pense, ou savoir si nous avons bien entendu ce qu’elle nous a dit. Que nous sommes là.

Alors, il y a des contextes qui ne le permettent pas toujours c’est vrai, mais après il est toujours possible de se faire entendre avec l’art et la manière mais ça se sera pour un prochain article :-).

À présent que vous avez pris connaissance de cela, essayer si vous le pouvez, de répondre à la personne qui vous parle, il est clair que si vous êtes en ébullition et que vous avez juste envie de l’étrangler, il est sûrement préférable de se taire, (mais de lui énoncer, « je ne suis trop énervé, je ne peux pas parler pour le moment, on en parle plus tard »). Comme ça, l’autre est au courant de ce qu’il en est.

Mais par la suite, de retour au calme, il est vraiment important d’indiquer ce que vous avez ressenti et d’expliquer ce que vous pensez. Dans le cadre de la famille et des relations proches cela va vous aider, c’est sûr pour l’avoir déjà testé.

3) La remise en question pas toujours évidente mais grandement efficace.

Nous pouvons parfois pour x raison avoir tendance à mal nous exprimer. Comme dirait notre ami Freud nous pouvons avoir des « actes manqués ».

Cela arrive, nous n’avons pas réussi à faire passer notre idée. Nous n’avons pas réussi à exprimer avec les bons mots ce que nous voulions dire.

Nous sommes fatigués etc…

Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que dans une communication nous ne sommes pas seuls et il y a bien de nombreuses raisons pour que ce que nous souhaitons dire n’arrive pas à être transmis comme nous le voulions.

La communication n’est pas aussi simple qu’on le pense.

 

Donc il va être tout de même important de se remettre en question.

Grrrrrr, oui je sais ce n’est pas marrant ! Mais c’est un bien pour un mal, si, si je vous assure.

En vous remettant en question, vous allez pouvoir vous demander à vous-même si le message était vraiment clair, si on vous l’avait présenté de cette façon, est-ce que vous l’aurez bien compris ?

Des fois il suffit de peu de chose, vous, vous rappelez des fameux parasites ? Eh bien ils sont encore là. Donc la fatigue en est un gros, que ça soit vous ou l’autre personne, si vous êtes fatigués(es), il est parfois préférable de ne rien dire d’important ce jour-là.

Ensuite, le manque de temps, le stress, l’inquiétude joue aussi beaucoup.

Alors demandez-vous si quand vous vous êtes exprimé est-ce que :

– Vous étiez fatigués(es) ou énervé(es) ?

– Est-ce que vous aviez assez dormi ?

– Est-ce que vous avez parlé sur un ton sec ? Ou vous avez fait une grimace étrange ?

Ces petits éléments peuvent vraiment perturber les personnes à qui vous parler. Alors nous sommes des humains et nous sommes dans la spontanéité, mais si effectivement ces petits aspects ont pu empêcher la personne à qui vous parler de bien comprendre votre message, c’est aussi normal.

Et cela est donc important à savoir.

Donc de temps en temps, il est important de se demander si ce que nous avons dit était clair déjà pour nous. Si nous-même on ne se rappelle même plus ce que l’on a voulu dire. Bon eh ben voilà on en revient à notre histoire de bain de champagne. Il est donc normal que l’autre ne puisse pas comprendre.

Et même si vous avez été clair et que pourtant l’autre se vexe, il se peut qu’un élément lui ait semblé négatif alors que ce n’était pas du tout votre intention.

Et pour cela nous en revenons au conseil n°2 il est donc nécessaire d’avoir un retour de l’autre personne pour pouvoir par la suite mieux comprendre ses attentes et mieux s’adapter.

Alors se remettre en question, demande de l’énergie c’est vrai, mais c’est aussi une bonne façon d’apprendre à mieux se connaître et donc à savoir ce qui nous correspond le mieux.

Je dirais que la remise en question, permet d’écrire son propre mode d’emploi, votre façon de fonctionner : ce que vous aimez ou pas, ce à quoi vous êtes sensible ou pas. Ainsi ce mode d’emploi étant clair pour vous il vous permettra ensuite dans votre quotidien et plus particulièrement avec vos proches de pouvoir les aider à mieux vous comprendre et mieux communiquer avec vous.

En tout cas, il s’agit d’une pratique qui peut vraiment vous aidez à éviter les fameuses prises de tête quotidienne.

Récapitulatif : les 3 conseils pour ne plus vous prendre la tête.


Alors vous allez me dire:  » eh bien oui Heïdhi, tu es gentille mais ces 3 conseils ça prend un peu la tête quand même puisque je vais devoir y réfléchir. »

Oui vous n’avez pas tort, simplement dans ce cas vous vous prendrez la tête à réfléchir une fois de temps à autre pour éviter des disputes tous les jours, c’est plutôt pas mal comme deal non ?

Donc un effort, une seule fois de temps en temps pour éviter des disputes tous les jours c’est quand même mieux, vous ne pensez pas ?

Et puis une petite remise en question, avec un petit thé, couché dans l’herbe en regardant les nuages… Je crois que l’on peut trouver pire comme prise de tête ? Plutôt que des larmes, des cris et de la colère.

Perso, à choisir j’opte pour la tête dans les nuages.

Les 3 commandements pour une communication de rêve.


1) Est-ce que la personne à tous les éléments pour comprendre ce que je veux lui dire :

  • Ai-je utilisé les bons mots pour me faire comprendre ?

Conseil : sinon je renvoie, ou réexprime mon message de manière plus précise.

  •  Est-ce que la personne peut me voir pour comprendre mes intentions ?

Conseil : si elle ne peut pas me voir, je m’exprime le plus clairement possible : sms, ou mail.

  •  Est-ce que la personne m’entend bien ?

Conseil : si elle ne m’entend pas bien, je la rappelle, ou utilise un autre moyen de communication au lieu de s’énerver. Ou on attend d’être dans un autre lieu plus calme.

  • Est-ce que la personne est réceptive ?

Conseil : si la personne n’est pas réceptive ou « pompette », alors j’essaie de communiquer avec elle, un autre jour ou par un autre moyen moins direct qui lui permettra de lui donner l’information pour qu’elle la prenne en compte plus tard (mail, sms).

 2) JE FERAI EN SORTE D’AVOIR OU DE DONNER MON RESSENTI.


Est-ce que j’arrive à exprimer ce que je pense quand je suis agacé ? Ou à connaître le ressenti de la personne à qui je parle.

Conseil : Je ferai l’effort soit immédiatement soit un peu plus tard (dans ce cas je le dis) d’exprimer mon ressenti et de ne pas rester dans le silence.

Si la personne ne veut pas parler, alors je la laisse et je lui demanderai ce qui se passe plus tard.

(Petite question d’ordre pratique, vous allez sûrement me demander)  :

=> Comment vous faites si vous avez envie de l’étrangler ?

Ah oui, question très pertinente, eh bien dans ce cas :

– Vous allez soit écouter de la musique à fond.

– Soit vous allez compter les poils de votre chat.🐱

– Ou soit alors l’idéal, d’aller faire du sport.

Et s’il est 00H30 et que vous êtes trop énervé(e)s ?

En bien là alors :

– Soit vous appeler votre meilleur (e) ami (e) pour lui raconter votre frustration.

– Soit vous allez prendre un bon bain avec de la musique zen.

– Ou voit vous attaquer la plaquette de chocolat sans lui laisser de chance de survivre.

– Ou alors ce qui peut bien marcher, écrire toute votre colère sur votre petit journal, en mettant plein de gros mots.

– Ou alors le plus simple, c’est d’aller faire un tour dans le quartier et d’attendre de voir une étoile filante pour faire le vœu de vous calmer.

Enfin, je suis persuadée que parmi tout cela vous pourrez réussir à vous apaiser et attendre que la personne concernée soit plus ouverte. (Si rien n’a marché, alors laissez-moi un commentaire, on cherchera une solution ensemble).

 3) JE ME REMETTRAI EN QUESTION DE TEMPS EN TEMPS.


Est-ce que je me suis mal exprimé(e) ? Est-ce que j’ai pu faire un geste contradictoire à mon intention ?

Conseil : dans ce cas, je m’interroge quand j’ai un moment calme, sur ce que j’ai pu faire qui aurait empêché à mon message d’être mal compris : la situation, le bruit, c’était le mauvais jour, pas d’humeur etc.

Et je vais donc indiquer à cette personne qu’effectivement de nombreuses choses ont pu vous empêcher de bien vous comprendre. Est-ce qu’il serait possible de repartir sur de nouvelles bases ?

Je souhaite en tout cas de tout cœur, que ces 3 conseils vous permettront de ne plus vous prendre la tête régulièrement avec votre entourage. Car ce n’est vraiment pas marrant, ni même bon pour le moral. Le conflit reste important tant qu’il n’est pas constant est nuisible, il peut être bénéfique, mais ça, c’est une autre histoire que je vous garde pour la suite.

Je vous souhaite à partir d’aujourd’hui d’avoir de merveilleuses communications et d’être en harmonie avec les personnes qui vous entoure.

Comme nous l’indique l’école de Palo Alto :

« la communication est un tout, c’est un système circulaire, dans lequel l’action de celui qui annonce le message, est indissociable des réactions de celui qui réceptionne le message. Et l’action du récepteur est le résultat de l’action de celui qui émet le message. »

Ainsi à partir de ce moment on comprend, que dans la communication avec qui que ce soit, et même avec votre chat, la réaction de l’autre sera aussi en partie lié à  ce que nous avons dit ou fait.

À votre tour de me donner un feed-back, est-ce que cet article a pu vous être utile ?

Est-ce qu’il vous a aidé à mieux comprendre les raisons de vos  disputes ?

Est-ce que ces conseils ont marché pour vous ?

Si vous avez vous aussi des conseils à partager pour permettre une meilleure communication partager les, ça pourra aider d’autres personnes.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et aimez cet article, s’il vous a plu.

Ou à le partager avec vos proches si cela peut les aider.

À très bientôt.

Heïdhi.

Photo: Pixabay.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.